Bulletin n°115

Des écoles communautaires face aux dysfonctionnements de l’état

École de Bigarade, Grand’Anse, Haïti © MJ HAUTBOIS
École de Bigarade, Grand’Anse, Haïti © MJ HAUTBOIS

Marie-Jeanne Hautbois est responsable de la fondation suisse EPER pour Haïti. Elle présente la mobilisation des acteurs qui a permis de créer des écoles communautaires dans une région reléguée du pays. Mais elle pointe aussi la difficile cohabitation de ces communs locaux avec les programmes internationaux d’aide au développement. À Haïti, juridiquement, chacun doit avoir accès à « une éducation de qualité » (constitution de 1987). À l’extrême sud-ouest du pays, le département de la Grand’Anse se caractérise par son univers rural, au relief accidenté, accentuant les difficultés d’accès et de communication. L’aménagement de ce territoire et ses infrastructures demeurent…

« Ce contenu est réservé et nécessite une inscription gratuite (ou supérieur) »


Inscrivez-vous !

pour accéder au contenu protégé du dernier bulletin AdP Villes en Développement

Je m’inscris

Déjà inscrits ?

Identifiez-vous pour accéder à ce contenu

Je m’identifie