Bulletin n°113

Témoignage : l’Afrique, paysages et apaisement

Stéphanie Rivoal, secrétaire générale du Sommet Afrique France 2020 qui se tient à Bordeaux du 4 au 6 juin, sous l’intitulé Villes et territoires durables livre sa perception du paysage.

Forêt urbaine de Johhanesburg
La forêt urbaine de Johannesburg

Notre imaginaire sur l’Afrique est communément bâti sur des paysages naturels, sur des espaces où la présence humaine est discrète et passagère. Ces paysages existent et j’ai la chance de pouvoir parfois m’en émerveiller. Images d’Épinal ou paradis perdus, ils sont à la fois le trésor et le carcan de l’Afrique rêvée par l’Occident. Mais les espaces que je traverse sur le continent sont davantage urbains. Ils émergent d’une soif de modernité confrontée à la brutalité d’une raison économique, par ailleurs productrice d’ingéniosité technique ou sociale. Ils sont à chaque fois une carte d’identité de la vie des habitants. Pensées…

« Ce contenu est réservé et nécessite un abonnement (ou supérieur) »


Abonnez-vous !

pour accéder au contenu protégé des bulletins AdP Villes en Développement

Je m’abonne

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à ce contenu

Je m’identifie