Bulletin n°114

Accompagner les petites villes du sud de la Mauritanie

Lucie Crotat est consultante en habitat et développement urbain. Ses missions auprès des acteurs publics se concentrent sur l’Afrique de l’ouest. À partir des caractéristiques des villes secondaires de Mauritanie, elle passe en revue les modes d’accompagnement aptes à leur permettre de répondre aux défis démographiques et à se positionner dans le développement national.

Accompagner les petites villes du sud de la Mauritanie
Kaédi, capitale régionale au bord du fleuve Sénégal est en pleine extension. Une planification urbaine adaptée pourrait permettre d’accompagner le développement des quartiers informels et d’y déployer des services. © Lucie Crotat 2018

En Mauritanie, l’urbanisation s’est accélérée du fait d’un exode rural de grande ampleur, lié à la dégradation des conditions climatiques. La proportion de population vivant en ville a plus que doublé ces quarante dernières années, passant de 22,7% en 1977 à 48,3% en 20131. La capitale, Nouakchott, concentre à elle seule plus de la moitié (57,8%) de la population urbaine avec 1 155 000 habitants2. La Mauritanie, qui compte près de 4 millions d’habitants3, demeure encore un pays majoritairement rural. En revanche, les projections du PNUD estiment qu’il devrait devenir majoritairement urbain vers 2025 et sa population devrait dépasser les…

« Ce contenu est réservé et nécessite une inscription gratuite (ou supérieur) »


Inscrivez-vous !

pour accéder au contenu protégé du dernier bulletin AdP Villes en Développement

Je m’inscris

Déjà inscrits ?

Identifiez-vous pour accéder à ce contenu

Je m’identifie