Bulletin n°114

Le Forum mondial des villes intermédiaires pour la résilience de l’espace monde

Firdaous Oussidhoum, conseillère spéciale de la secrétaire générale de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), revient sur le 1er forum mondial des villes intermédiaires, tenu en 2018, la 2e édition ayant été reportée en raison du Covid-19. Cette architecte urbaniste, qui enseigne la philosophie de l’architecture au Maroc, place les villes intermédiaires au cœur d’une croissance démographique et urbaine soutenable, telle que visée par le nouveau programme urbain pour les villes à échéance 2030.

Chefchaouen, ville moyenne du Rif marocain
Chefchaouen, ville moyenne du Rif marocain, a accueilli le 1er forum mondial des villes intermédiaires en 2018.

Pendant de nombreuses années, les institutions internationales ont considéré les métropoles comme les principaux moteurs de la prospérité et de la richesse des nations. Elles ont privilégié le rôle de ces environnements urbains denses dans le développement social, économique et environnemental, dans la lutte contre la pauvreté, en insistant sur leur attractivité pour les investisseurs. Ainsi, des institutions comme l’OCDE se sont fortement engagées dans le conseil aux États sur la façon de gérer la complexité de ces villes, en étudiant leur impact sur les économies nationales et le potentiel qu’elles représentaient. Ces villes capitales ont longtemps été vues comme…

« Ce contenu est réservé et nécessite une inscription gratuite (ou supérieur) »


Inscrivez-vous !

pour accéder au contenu protégé du dernier bulletin AdP Villes en Développement

Je m’inscris

Déjà inscrits ?

Identifiez-vous pour accéder à ce contenu

Je m’identifie