Bulletin n°114

Financer l’inclusion des villes intermédiaires

Dans cet entretien, Frédéric Audras, responsable de la division Développement urbain, aménagement et logement à l’agence française de développement (AFD), nous parle de la vision et de l’approche des « villes intermédiaires ». La question du financement de leur développement constitue un enjeu majeur.

Quels enjeux recouvrent les villes intermédiaires pour un bailleur de fonds comme l’AFD ? Les villes intermédiaires constituent un territoire d’action pertinent pour l’AFD dans le cadre de sa stratégie villes durables. Aujourd’hui, on dénombre ainsi plusieurs programmes mis en œuvre en faveur de ce type de villes, essentiellement à travers le continent africain mais également au Moyen Orient. Au Cameroun, il faut citer le programme Capitales régionales comprenant Bafoussam, Garoua, Bertoua, Maroua et Bamenda, au Ghana, le Ghana Urban Management Pilot Program qui concerne Kumasi, Sekondi-Takoradi, Tamale et Ho, à Madagascar, le Programme d’appui et de développement des villes d’équilibre et en Jordanie,…

« Ce contenu est réservé et nécessite une inscription gratuite (ou supérieur) »


Inscrivez-vous !

pour accéder au contenu protégé du dernier bulletin AdP Villes en Développement

Je m’inscris

Déjà inscrits ?

Identifiez-vous pour accéder à ce contenu

Je m’identifie